[Projet Crèche 2008] – #16 Tout le monde, va à la plage…

octobre 31, 2008

…parce que le sable c’est joli et facile à travailler.

Hier soir, nous avons expérimenté plusieurs trucs :

Peinture de la sous couche du sol : le chemin en clair et de l’herbe en vert foncé. Cela constitue une sous couche car en fait, nous allons intégralement tout recouvrir de sable/gravier plus ou moins colorés.

Le chemin : A base de gros gravier d’aquarium que nous avons essayé d’encoler avec de la colle à tapisserie trés peu dilué. Nous verrons le résultat ce soir car la dernière couche de carton pâte est trés solide à cause de l’utilisation de papier standart « restes de mails » plus épais que le papier journal. Du coup, il absorbe plus lentement. Entre les gros cailloux, nous avons mis du sable fin pour boucher les trous.

L’herbe. A base de sable coloré à la gouache. Nous avons à ce sujet tenté plusieurs approches dont le résultat se verra ce soir : Lire le reste de cette entrée »


[Projet Crèche 2008] – #14 Et la lumière fut…

octobre 28, 2008

… des LED pour faire Beau.

Et voilà. Après avoir traversé la France puis la Bretagne si lointaine et festoyé tout le Weekend, j’ai récupéré l’éclairage (by Papa) ainsi qu’un petit « réverbère surprise » pour agrémenter le tout. Hier soir, pendant que pas moins de 3 james bond tournaient sur la platine en fond sonore, je me suis mis à creuser, percer, saigner le carton pate, comme s’il s’agissait vraiment de terre ou de pierre. Après m’être contortionné dans tous les ses dans la structure, j’ai réussi à tout brancher, non sans abimer une LED au passage que Gaya a réussi à ravoir.  J’ai quand même du faire des trous partout, des saignées dans le carton pate, détruire toute ou partie de la rivière, revoir les ouvertures à l’arrière dans la superstructure… Si c’était à refaire, j’attendrai d’avoir l’éclairage pour poser le carton pate. Enfin, je comprends un peu mieux maintenant pourquoi il y a toujours des saignées non rebouchées dans ma rue… Trève de bavardages, place au résultat, en images : Lire le reste de cette entrée »